•  

    Un alumnat est un établissement d'instruction secondaire particulier à certaines congrégations religieuses et réservé à leur propre recrutement. Traditionnellement, ces établissements accueillaient souvent des enfants très pauvres, et la vie dans les alumnats était souvent très rustique. Au moment de la terminale, un temps de retraite proposait à chacun de choisir, au terme de son parcours, entre une vie engagée dans le monde professionnel et le mariage, et une vie consacrée à la religion et au diocèse.

    Le mot vient du latin alumnus, "disciple", "élève". ALUMNUS (avec son pluriel ALUMNI) est d'ailleurs une nouvelle entrée dans l'ODS (ancien élève d'une université).

    Pour les scrabbleurs : ce mot peut se décomposer en ALUNAT + M ou en LAMANT + U. ALUMNAT donne un scrabble sec de 7 lettres sans anagramme. Il offre au total 7 rajouts sur une lettre d'appui, comme sur un B (AMBULANT), un C (MACULANT), un I (ALUMINAT, MIAULANT), un L (ALLUMANT) ou un O (AUTOMNAL).


    votre commentaire
  •  

    L'automne, commence chaque année à partir du 22 ou 23 septembre, pour se terminer quatre jours avant Noël... une belle saison où la nature se pare de mille couleurs, mais qui pour beaucoup a une connotation négative, celle où la chaleur s'en va doucement et où les feuilles mortes se ramassent à la pelle... du reste le mot est employé aussi au figuré dans le sens du temps de la maturité ou du déclin : "l'automne de la vie". Pourtant, ce vocable qui est dérivé du latin automnus, lequel est probablement d'origine étrusque, serait à rapprocher du verbe augere "croître" qui a donné augmenter mais aussi auteur. En effet l'automne correspond au temps de la récolte, que l'on appelait jadis le gain. Ce n'est qu'ultérieurement que l'on est passé de l'idée de récolte à celle de déclin... sachez enfin que le mot automne est apparu au XIII ème siècle.

    Pour le scrabbleur, AUTOMNE est un mot de sept lettres que l'on trouvera instantanément si on a mémorisé le tirage. Il n'a pas d'anagramme au singulier, mais au pluriel on peut lui préférer AMEUTONS. En outre, il permet de scrabbler sur plusieurs lettres d'appui (11 rajouts au total) : B (EMBOUANT), L (ÉMOULANT, MOULANTE), O (AUTONOME), R (MOURANTE, NUMÉROTA), V (ÉMOUVANT, MOUVANTE) et Y (AUTONYME).


    votre commentaire
  •  

    Le mois d'avril est celui du traditionnel poisson, c'est aussi celui où l'on ne doit pas se découvrir d'un fil... le mot s'est d'abord écrit avrill avec deux L. Il est dérivé du latin populaire aprilius, qui serait lui-même dérivé de l'étrusque apru. Ce dernier serait emprunté au grec Aphrô... en définitive "avril" serait donc le mois d'Aphrodite. Signalons l'existence de mots dérivés comme l'adjectif avrillé,e (qui qualifie un blé semé en avril) ou encore avrillée, qui désigne aussi bien un liseron qu'une averse de printemps douce et tiède ; pour Chateaubriand (Mémoires d'Outre-Tombe), avrillée était employé par les poètes gaulois pour parler des quelques jours précédant le mois de mai. Toutefois, ces mots ne sont pas mentionnés dans l'Officiel du Scrabble.

    Quant à la tradition du poisson d'avril, elle reste controversée. Elle remonterait à 1564 où Charles IX a décidé que l'année commencerait le 1er janvier, au lieu - selon la légende - du 1er avril... ce qui n'a pas empêché des plaisantins de continuer à fêter le nouvel an le 1er avril en offrant des cadeaux... ainsi, avril arrivant en fin de carême où la consommation de viande était interdite, il était courant d'offrir un poisson. Mais d'autres préféraient jouer des tours aux autres, par exemple en leur offrant de faux poissons ! D'où l'origine de notre tradition... mais pour d'autres "historiens", une blague à succès consistait à jeter des poissons à la rivière alors que la pêche devenait interdite en avril, période de reproduction...

    Pour le scrabbleur : le mot compte trois anagrammes : LIVRA, RIVAL et VIRAL.


    votre commentaire
  •  

    Battre est issu du latin impérial battere. On le retrouve dans des textes très anciens comme chez Plaute (254-184 av J-C), sous la forme battuere au sens "frapper quelqu'un". Toutefois, ce verbe sera peu employé jusqu'au 6ème siècle, si ce n'est dans quelques acceptions techniques : battre le blé, le métal... Aujourd'hui on l'emploie au sens figuré dans de multiples expressions. Songez donc que l'on peut battre (ou se battre), pêle-mêle : la chamade, sa coulpe, monnaie, le pavé, des oeufs, des cartes, le rappel, les oreilles, en retraite, pavillon, l'oeil, son plein, le fer, le briquet, la mesure, les buissons, le linge et j'en passe... 

    Parmi les mots composés à partir du verbe battre : BATTAGE, BATTEUR (euse), BATTABLE, BATTAGE, BATTANT(E), BATTANCE (dégradation du sol sur lequel se forme une croûte, sous l'influence de la pluie), BATTÉE (surface où bat une porte qui se referme), BATTERIE, BATTEMENT, BATTOIR (palette de bois des lavandières), BATTURE (au Québec, partie du rivage découverte à marée basse), ou encore BATTITURE (parcelle de métal produite par le travail du fer). Sans parler des mots construits sur les verbes dérivés comme abattre, débattre, combattre, ébattre, rabattre, rebattre ou embattre. Ce dernier, qui peut également s'orthographier embatre (avec un seul T) signifie "cercler (une roue) à chaud". D'autres mots dérivés peuvent également prendre un ou deux T : ABAT(T)ANT (n.m., partie mobile d'un meuble), ABAT(T)ÉE (mouvement d'un navire qui change de route), ou ABAT(T)AGE. On peut aussi évoquer ABATIS (n.m. québécisme désignant un terrain partiellement dessouché), à rapprocher de ABATTIS (dans le sens de "coupe dans une forêt").


    votre commentaire
  •  

    La blandice est un synonyme littéraire de "séduction". Ce mot, dont le sens premier pourrait être "à la voix caressante", peut désigner tout ce qui flatte, séduit. Il s'emploie en fait le plus souvent au pluriel : "Je trouvais à la fois dans ma création merveilleuse toutes les blandices des sens et toutes les jouissances de l'âme" (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-tombe). On peut rapprocher ce vocable de lovelace qui désigne un séducteur, toujours dans un emploi littéraire.

    Le mot, attesté en 1395 selon le Robert, nous vient du latin blanditia "flatterie", dérivé de blandus "flatteur, caressant". Il fut usuel jusqu'au XVI ème siècle avant de décliner, puis d'être réutilisé (au pluriel) par la langue littéraire à partir du XIXe.

    Pour le scrabbleur, voici un fort joli huit lettres qui n'a pas d'anagramme et peut être décomposé en 7+1 d'une seule façon : DECLINA + B. Par ailleurs BLANDICE ne donne aucun rajout en 8+1, hormis son pluriel.

          


    votre commentaire
  •  

    Nous voilà partis pour un grand voyage intersidéral... Une céphéide est en effet une étoile géante et très brillante, dont la luminosité est périodique. C'est en 1784 que l'astronome John Goodricke observe une telle étoile dans la constellation de Céphée... ce groupe d'étoiles dont le mot céphéide est dérivé, tire le sien de la mythologie grecque : Céphée (en grec Kêpheus), époux de Cassiopée et père d'Andromède, fut le roi de Tégée. Ces astres sont instables, à la différence du Soleil ils sont en perpétuel déséquilibre du fait des réactions de fusion nucléaire qui règnent en leur sein. Par un savant calcul (rapport entre leur luminosité intrinsèque moyenne et leur éclat apparent moyen), on peut en déduire la distance de la galaxie dans laquelle la céphéide se trouve, d'où leur importance pour l'évaluation des distances intergalactiques...

    Retour sur terre et au scrabble : CÉPHÉIDE est un mot de 8 lettres qui n'a pas d'anagramme, mais peut se décomposer en 7+1 sous la forme DÉPÊCHE + I ou ÉPEICHE + D. Hormis son pluriel, ce mot donne DÉPÊCHIEZ pour seul rajout en 8+1.


    votre commentaire
  •  

    Un chiasme (prononcer k) est une figure de rhétorique formée d'un croisement des termes, ou d'une figure formée de deux groupes de mots dont l'ordre est inversé. Cela permet de donner plus de poids à une idée, plus de rythme à une phrase. Le chiasme peut aussi souligner l'union de deux réalités ou renforcer une antithèse.

    Exemples de chiasmes : "bonnet blanc et blanc bonnet". "Il faut manger pour vivre, et non vivre pour manger". "Absence de preuve n’est preuve d’absence"

    Le mot, apparu au 16ème siècle, vient du grec khiasma "croisement".

    Pour les scrabbleurs, CHIASME est un mot de sept lettres qui a pour anagrammes : MAICHES (n.m. marécage côtier en Louisiane), CHEMISA, MÉCHAIS ou CHIÂMES. Il permet 21 rajouts en 7+1 dont CHAMOISE, CHARISME, MACHISME, MACHISTE, SCHIEDAM ou TACHISME. Ce mot ne doit pas être confondu avec son "cousin" CHIASMA, qui désigne, en anatomie, un croisement de nerfs ou de chromatides.

     


    votre commentaire
  •  

    Le chibouk ou la chibouque, c'est une pipe turque à long tuyau. Le mot a du reste été emprunté au turc çubuk "tuyau, pipe", par l'intermédiaire de l'arabe chubuq. Le tuyau peut mesurer de 1,20 à 2 mètres de long, il est fait d'une tige de jasmin ou de merisier percée de bout en bout. Georges Pérec avait inventé cette expression amusante : "raccourcir son chibouk", synonyme de "se casser la pipe"... On retrouve aussi cette pipe chez Jules Verne, dans son roman "Kéraban le Têtu" décrivant les tribulations d'un marchand de tabac turc : "Voilà quarante ans que je fume, ami Van Mitten, fidèle à mon chibouk, fidèle à mon narghilé!". Ou encore dans une des Fantaisies de Mallarmé, "la colère d'Allah" :"Un soir que du chibouk un nuage azuré ondulait follement sur son turban de moire...". Outre le chibouk et le narghilé, une autre pipe orientale est présente dans l'Officiel du Scrabble, le houka, en usage en Inde.

    CHIBOUK n'a pas d'anagramme en ne peut se décomposer en 6+1. Il ne contient qu'un seul mot de 5 lettres, HIBOU, qui est d'ailleurs trasformable en CHIBOUK avec un C devant et un K derrière... Pour le fun : le rajout le plus court sur ce mot comprend douze lettres, et n'est autre que BACHIBOUZOUK !


    votre commentaire
  •  

    Le conopée est un voile recouvrant le tabernacle (meuble dans lequel est conservée l'eucharistie). Ce mot vient du latin conopeum "pavillon, tenture", lui-même emprunté au grec kônôpeion "moustiquaire", dérivé de kônôps "moustique". En effet il a d'abord désigné une espèce de moustiquaire, de rideau de lit en usage dans l'Antiquité (sens d'ailleurs enregistré dans les dictionnaires jusqu'au 20ème siècle), avant de prendre cette spécialisation liturgique à partir du 19ème...

    CONOPEE peut se décomposer en OPONCE + E (l'oponce ou opuntia étant une plante grasse de la famille des cactées). Sur une lettre d'appui, il est possible de jouer, sur un M, COMPONÉE (adj. en héraldique, divisé en fragments de couleurs alternées). CONOPÉE permet aussi 8 rajouts en 7+2, parmi lesquels on peut citer CHÉNOPODE, ENDOSCOPE et NÉCROPOLE.


    votre commentaire
  •  

    Voici deux verbes employés par les bergers suisses : désalper et inalper. Ils font partie d'une pléiade de mots dérivés de Alpes, alpe, mot latin mais d'origine celtique. Alpe (n.f.) est un synonyme de alpage, mot désignant un pâturage de haute montagne mais aussi la saison passée par un troupeau dans ce pâturage. Le verbe inalper signifie donc "monter dans les alpages avec les troupeaux" tandis que désalper définit au contraire l'action de descendre des alpages. Attention ! l'un des deux verbes, inalper, est transitif pour les scrabbleurs car il peut se conjuguer pronominalement : s'inalper. Tandis que le participe passé de désalper est invariable selon l'ODS, ce dernier verbe étant exclusivement intransitif... un piège un peu à la manière des verbes embouquer (verbe transitif : en marine, emprunter un canal étroit) et débouquer (verbe intransitif : sortir de l'embouchure d'un canal)...

    Pour vous en souvenir, sachez que INALPÉE a pour anagramme ALÉPINE et PINÉALE; En revanche évitez donc DÉSALPÉE en lui préférant le pluriel PÉDALÉES.

    Notons enfin les mots dérivés, inalpe (n.f.) ou inalpage (n.m.) désignant la montée des troupeaux à l'alpage; l'action inverse est la désalpe. Ne jouez surtout pas désalpage... et sachez vous contenter de pédalages.

     


    1 commentaire
  •  

    Un dioula est un marchand ambulant d'Afrique occidentale. Ces commerçants, de confession musulmane, sont aussi des artisans aux spécialités diverses. Beaucoup sont tisserands, mais d'autres sont aussi vanniers, potiers, ou travaillent le bois, le métal... Mais leurs activités ne s'arrêtent pas là, puisque les membres de cette confrérie, regroupée dans certains villages, sont aussi des propriétaires terriens et ils contrôlent la production agricole des régions où ils se sont implantés. Jadis, ils tiraient l'essentiel de leurs revenus du commerce de l'or, qu'ils ont contribué à développer.

    Le mot nous vient du malinké dyola signifiant "commerçant". Notons que dans l'ODS, le mot voisin diola est un adjectif (relatif à un peuple de Gambie et du Sénégal).

    Ce mot ne possède pas d'anagramme, ni au singulier ni au pluriel. Avec le tirage ADILOSU, si DIOULAS ne passe pas il vous faut espérer la présence sur la grille d'au moins une des lettres suivantes : A (DOUALAIS) B (DOUBLAIS), L (DOUILLAS), M (MODULAIS), N (ADULIONS, ONDULAIS), Q (DISLOQUA), R (ALOURDIS, LOURDAIS) ou T (TOULADIS).


    votre commentaire
  •  

    Une dugazon, est selon l'ODS un "rôle d'amoureuse dans les opéras-comiques". Mais il est intéressant de savoir d'où vient ce nom... Les Gourgaud, dits "les Dugazon" étaient en fait une famille de comédiens célèbres au XVIII ème siècle. Tout part de Pierre-Antoine Gourgaud, dit "Dugazon Père", qui naquit à Paris en 1706 et qui beaucoup plus tard, dirigera même pendant un an le théâtre de ma ville, Montpellier. Son fils, Jean-Henri Gourgaud, dit "Dugazon", épousa la cantatrice Louise-Rosalie Lefebvre (1755-1821), et c'est elle, "la Dugazon" qui donnera finalement ce sobriquet dont elle hérita à ce rôle d'amoureuse, caractérisé vocalement par un mezzo-soprano léger. Elle se rendit célèbre en 1786 par la pièce Nina, ou la folle par amour. La Dugazon était reconnue comme une "actrice douée d'instinct, de finesse et de sensibilité".

    Au scrabble : DUGAZON n'a pas d'anagramme et n'est pas décomposable en 6+1 mais DUGAZONS l'est en 7+1, sous la forme DAGUONS + Z. Pas de rajout en 8 ni 9 lettres, le plus court étant GOURMANDEZ en 10 lettres.

     


    votre commentaire
  •  

    Elbeuf est un chef-lieu de canton de la Seine-Maritime situé sur la Seine, à 18 km de Rouen. Son nom figure dans l'ODS car cette ville, du fait de sa notoriété et de la qualité de ses produits textiles, a laissé son nom à un drap fin. En effet l'industrie des draps y est très ancienne, puisqu'elle était déjà prospère au XVI ème siècle, et elle connut un grand essor après la création d'une manufacture royale par Colbert. En 1750 la ville ne comptait pas moins de 85 fabricants. Par la suite, Elbeuf a peu à peu délaissé l'industrie textile (la dernière usine a fermé ses portes en 1976) et s'est orientée vers le caoutchouc, puis les constructions mécaniques et électriques et enfin l'industrie chimique.

    Le nom de cette ville (et du drap...) vient du scandinave wella "source, cours d'eau" et both "établissement". A notre que le gentilé propre à cette commune de 17.000 habitants, elbeuvien (enne), n'est pas répertorié dans l'ODS. En revanche, il peut être joué aux Chiffres et aux Lettres car il figure en annexe dans le Petit Robert.

    Pour le scrabbleur, ELBEUF est un mot qui n'a pas d'anagramme, ni au singulier, ni au pluriel. Au pluriel justement, ELBEUFS ne permet que trois rajouts en huit lettres : un sur A (FABULÉES), deux sur F (BLUFFÉES et BUFFLÉES).

     


    2 commentaires
  •  

    L'éparvin ou épervin est une tumeur osseuse dure qui se développe à la partie inférieure de la face interne du jarret du cheval. Cette tare dégénérative est en fait une forme d'arthrose qui frappe principalement les chevaux âgés. On peut soulager l'éparvin et réduire la boiterie de l'animal par divers moyens, par exemple en appliquant cataplasmes ou autres vésicatoires.

    Ce mot semble issu du francique °sparwun, accusatif de °sparo "passereau". En effet la démarche du cheval malade peut rappeler celle de l'oiseau... à moins que ce ne soit la forme de la tumeur qui ressemble (de loin) à celle du passereau...

    Pour le scrabbleur, voilà deux mots fort utiles d'autant plus qu'ils ne possèdent pas d'anagramme, du moins au singulier. Au pluriel, ÉPARVINS a pour anagramme PARVIENS, et ÉPERVINS donne PRÉVIENS. En 7 + 1, ÉPARVIN scrabble (outre sur un S) sur un R ou un T pour former respectivement PARVENIR et PARVIENT. Idem pour ÉPERVIN, qui permet de jouer PREVENIR ou PREVIENT sur ces deux mêmes lettres. Toutefois ce mot scrabble aussi sur un I (VIPÉRINE) et un U (PERUVIEN). Enfin n'oubliez pas non plus que ÉPARVINS peut aussi servir de rallonge si PARVINS est posé sur la grille...


    votre commentaire
  •  

    Selon l'Officiel du Scrabble, l'eustache est un terme vieilli désignant un "couteau de poche". L'origine de ce mot remonterait à 1782. En effet un artisan coutelier exerçant à Saint-Etienne au 18ème siècle s'appelait Eustache Dubois. Son prénom va alors devenir l'appellation courante pour un couteau de poche à manche de bois, et spécialement à cran d'arrêt, très utilisé par les voyous... ce qui coûtera d'ailleurs cher à Eustache Dubois, obligé d'arrêter son activité car son célèbre couteau était devenu trop associé au monde de la pègre. Sachez que l'on retrouve cette arme chez Victor Hugo (Claude Gueux, 1834) : "La question, la voici. La justice vient, il y a un an à peine, de déchiqueter un homme à Pamiers avec un eustache".

    Pour le scrabbleur ce mot de 8 lettres peut se décomposer (entre autres) en AETHUSE + C ou en CAHUTES + E. EUSTACHE n'a pas d'anagramme mais permet 12 rajouts en 8+1, majoritairement des finales en -EUSE.


    votre commentaire
  •  

    Un evzone est un fantassin, un soldat de l'infanterie légère grecque. Le mot vient du grec euzônos, signifiant littéralement "qui a une belle ceinture". Les evzones portent sur la tête un fez rouge et sont vêtus d'une fustanelle blanche, ce jupon masculin de la tradition grecque. Le mot est apparu au 19ème siècle.

    Précisons pour les scrabbleurs que ce mot ne possède aucune anagramme ni au singulier ni au pluriel et que EVZONES ne scrabble que sur un U pour faire SOUVENEZ (souvenez-vous en !).


    votre commentaire
  •  

    Un frolic est en Acadie, une grande fête populaire au cours de laquelle des gens de toutes générations et de tous horizons non seulement festoient, mais aussi se parlent, proposent de s'entraider pour accomplir bénévolement un certain travail collectif, apprennent à se connaître ou se retrouvent au terme de l'hiver. Au programme des festivités : pique-nique, folklore, musique... A l'origine, le frolic désignait plus spécialement un travail communautaire (reconstruction d'une maison, édification d'une église, etc.) qui une fois terminé était suivi d'une fête. L'aspect social du frolic était important, car cette manifestation avait des vertus de socialisation de la population... je n'ai pas retrouvé précisément l'origine de ce mot, si par hasard un acadien passait par là, il pourrait peut-être nous renseigner à ce sujet... Sur la photo ci-dessus, vous remarquerez que le drapeau acadien ressemble comme deux gouttes d'eau au drapeau français, si ce n'est que la partie bleue est parée d'une étoile.

    FROLIC ne peut se décomposer qu'en FORCI + L. Il ne possède pas d'anagramme. Hormis le pluriel de notre mot, le tirage CFILOR? ne donne qu'une solution, FORÇAIL (mot invariable : au Québec, au forçail = à la rigueur). Ce même tirage ne permet de scrabbler que sur un E ou un H pour jouer FILOCHER.


    votre commentaire
  •  

    La grivna ou hrivna est l'unité monétaire de l'Ukraine depuis le 2 septembre 1996. Cette monnaie se divise en 100 kopecks, et son symbole ressemble à celui de l'euro, avec ses deux barres horizontales... sauf que le E y est remplacé par un S à l'envers. Son code ISO est UAH (équivalent de EUR pour l'euro ou USD pour le dollar américain). A ce jour, 1 grivna = 0.125873 U.S. dollar.

    Le mot s'écrit en ukrainien гривня, prononcé [ˈɦrɪu̯nʲɑ] en API (alphabet phonétique international). A l'origine dans l'ancienne Russie, le mot grivna désignait un lingot argenté.

    Ces deux mots sont intéressants pour le scrabbleur, puisqu'au pluriel ils offrent chacun un scrabble sec sans anagramme. Par ailleurs ils ne permettent que peu de rajouts sur une lettre d'appui : GRIVNAS scrabble sur O (GRAVIONS et VAGIRONS) et sur T (GIVRANTS) tandis que HRIVNAS donne HIVERNAS sur un E et HAVIRONS sur un O.

     

     


    1 commentaire
  •  

    Un hackle est une plume de coq destinée au montage des mouches artificielles pour la pêche. Cette plume est prélevée sur le cou ou la nuque de l'animal. Souplesse, régularité, brillance de la couleur, telles sont les qualités exigées de ces plumes. Aussi les hackles ne proviennent pas de n'importe quel coq : il existe des variétés spécifiques de "coqs de pêche", les plus réputés étant les Limousins. Le hackle assure la flottaison de la mouche, imite les pattes de l'insecte et grâce à la vibration des fibres et au halo lumineux créé autour d'elles, il donne au poisson l'illusion de la présence d'ailes.

    Hackle est un mot anglais désignant ces plumes.

    Le mot, rentré dans la dernière édition de l'ODS, ne possède aucune anagramme au singulier comme au pluriel. Le tirage ACEHKLS ne donne par ailleurs aucun scrabble ni en 7+1 ni en 7+2. Seule solution possible en triple appui : le pluriel KALANCHOÉS (plante ornementale).

     

     


    votre commentaire
  •  

    Les hyades sont, selon l'ODS, un groupe de sept étoiles formant la constellation du Taureau. Mais ce ne sont là que les plus brillantes. Car plus largement, il s'agit d'un amas stellaire ouvert composé de plusieurs centaines d'étoiles, situé à environ 150 années-lumière de la Terre. Ce groupe d'étoiles est le plus proche de notre système solaire. Il apparaît depuis notre planète sous la forme d'un V dont l'étoile la plus brillante, Aldébaran, est situé à l'extrémité de l'une des branches.

    Cet amas d'étoiles tire son nom de la mythologie grecque. Les Hyades, filles d'Atlas, étaient les nymphes de la pluie et furent les nourrices de Dionysos.

    Pour le scrabbleur, voici un mot qui est toujours au pluriel et qui peut s'avérer payant. On peut le rallonger par un T initial : en effet une THYADE (ou THYIADE) désigne une bacchante dans la Grèce Antique. En outre, le tirage ADEHSY? (dont THYADES est l'unique solution en 7 lettres) permet 4 scrabbles sur une lettre d'appui : ANHYDRES - DIAPHYSE - HYDRATES - THYIADES.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique