• 99 %, C'EST DEJA PAS MAL !

    Depuis longtemps les meilleurs scrabbleurs ne parlent plus de leur scrore en pourcentage (de points marqués par rapport au maximum possible), mais en différence de points réalisés par rapport à ce maximum : "J'ai topé", "j'ai fait moins 2" sont des phrases que l'on entend couramment en fin de partie dans les premières tables des tournois. La notion de pourcentage intéresse surtout le scrabbleur en phase de progression. Pour sa première partie en club, on commence par exemple par un 75 %, puis on se rend compte au bout de quelques mois que l'on fait régulièrement du 80, du 85 puis un peu plus tard, du 90 %, etc... 

    Cependant, personnellement, et bien qu'étant un joueur chevronné de première série, il est une barre que je me fixe et que j'ai pris l'habitude de ne pas quitter des yeux : celle des 99 %. Faire du 99 % sur une partie n'a rien d'exceptionnel pour un 1e série. Cela revient par exemple à perdre 10 points sur une partie dont le top se situe à 1000. La majorité des cadors de la discipline réussissent cette performance régulièrement. Dans les tournois majeurs, il n'est pas rare d'être relégué au-delà de la 20 ème place d'une partie que l'on a terminée à 4 points du top. Pourtant on se rend compte qu'accomplir ce pourcentage sur l'ensemble d'un tournoi, qu'il soit en 3, 5 ou 7 manches, n'est pas si évident que cela; à Evian (tournoi en 7 parties) où je viens de terminer deuxième et où 19 joueurs de première série étaient présents (et non des moindres), nous n'avons été que deux à franchir cette marque. Au championnat de France à La Rochelle, ils ne furent que 5 (sur plus de 100 scrabbleurs classés 1e série) à perdre moins de 49 points sur un top à 4819 en 5 parties. Au championnat du monde à Mons, où tout le gratin de la Francophonie était là, seuls 14 joueurs réussirent à accomplir l'ensemble des 7 parties à plus de 99 % (pour ma part, j'étais largement au-dessus de cette barre symbolique avant la dernière manche qui me fut hélas fatale... et un seul coup a suffi pour entraîner ma chute !).

    Certes, tout dépend de la difficulté des parties; certes, il suffit parfois d'une absence, d'une "bulle", de rater un gros coup ou un scrabble pour anéantir tout espoir de réaliser un tel score. Pourtant cette "barre" des 99 %, tant qu'elle est réalisable, me sert de motivation. Car je sais que l'atteindre est normalement la garantie d'un tournoi réussi... Je ne parle pas ici du blitz (parties jouées en 1 minute par coup) où le temps de réflexion très réduit rend cette performance beaucoup plus difficile à tenir. Même si pour les tout meilleurs, elle est faisable malgré tout, comme on a pu le constater !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :