• LE TIRAGE DE LA SEMAINE

     

    Les lettres de notre tirage hebdomadaire se sont posées sur ces jolies fleurs... Il permet de former trois scrabbles secs de sept lettres ainsi que 17 rajouts en 8 lettres en utilisant 10 lettres d'appui distinctes.

    AACEILM : Ce tirage semble propice aux formes conjuguées, notamment avec la finale -AI. Et pourtant les trois solutions possibles avec ces seules sept lettres ne comportent aucune désinence verbale... La terminaison classique en -ALE nous donne AMICALE ; cependant au premier tirage d'une partie ce mot serait battu par ses deux anagrammes, CAMÉLIA (nos fleurs ci-dessus !) et aussi le peu connu MALACIE (n.f. trouble de l'appétit) qui permettent de valoriser le C. Un tirage « classique » à connaître absolument.

    + B : La finale en -ALE est à nouveau présente sur cet appui : elle permet de former l'adjectif au féminin CAMBIALE (cambial,e : relatif au change). Mais ce mot possède une anagramme, et il s'agit cette fois d'une forme verbale au passé simple : EMBÂCLAI (embâcler v.t. : au Québec, embarrasser).

    + C : Avec un C dans le tirage, on ne va pas forcément s'intéresser à l'autre C présent sur la grille, et on aura bien tort, car cet appui permet également deux scrabbles : ACCALMIE et son anagramme conjuguée CLAMECAI. Signifiant familièrement « mourir », le verbe clamecer (v.i.) s'écrit également clamser ou clampser. Nombreux sont les mots populaires ou argotiques qui peuvent s'orthographier de multiples façons, sans doute parce qu'ils se disent plutôt qu'ils ne s'écrivent !

    + D : En partant de cet appui on trouve sans aucun problème, toujours au passé simple : DÉCLAMAI.

    + E : Un  coup plus difficile, d'autant que l'initiale est ici un L et que le C n'apparaît que vers la fin du mot pour former LAMIACÉE (n.f.  plante à feuilles odorantes telles que menthe, sauge, lavande...). Ce mot s'écrit aussi LABIACEE. Un autre mot de la même famille, LAMIALE, désigne une plante de ce type.

    + L : Il faut savoir que notre CAMÉLIA peut prendre deux L... car CAMELLIA est ici la seule solution.

    + N : En partant du C il faut former CALAMINE (résidu charbonneux qui encrasse les moteurs à explosion) qui lui non plus n'a aucune anagramme. A noter que le verbe CALAMINER existe aussi, ainsi que la rallonge DÉCALAMINER...

    + R : Lettre très prolifique, permettant 4 scrabbles, tous très faciles : uniquement des formes conjuguées élémentaires, au futur comme au passé simple. CALMERAI, CLAMERAI, MACLERAI (macler v.t. : brasser du verre en fusion dans un creuset) et RÉCLAMAI : l'embarras du choix peut se présenter !

    + S : Aucun problème sur cette lettre si on a trouvé les trois scrabbles secs : AMICALES, CAMÉLIAS et MALACIES sont en effet les seuls rajouts possibles.

    + T : Sur le même modèle que CALAMINE, il suffit de remplacer le N par le T pour trouver cette fois CALAMITÉ. Pensez pour la suite de la partie aux éventuelles rallonges -UX ou -USE possibles sur ce mot...

    + X : Ne pas oublier cette lettre chère qui peut offrir beaucoup de points sur ce tirage. Le préfixe EX- doit vous permettre de voir EXCLAMAI...

    Ce sera tout pour aujourd'hui, à la semaine prochaine avec un nouveau tirage !

     

    Solutions des 7 + 1 de jeudi :

    1    POISSARD

    11   TELEPORT 21   TONICITE
    2    ENAMOURE 12   PECORINO 22   REGICIDE
    3    DIEPPOIS 13   INEMPLOI 23   LAMPROIE
    4    RECIFALE 14   SABEISME 24   EXFILTRA
    5    ENCULAGE 15   CERUMENS 25   SAPONACE
    6    MORICAUD 16   DIASTASE 26   INGOUCHE
    7    SAMARIUM 17   BELANDRE 27   TUDESQUE
    8    ACINESIE 18   AVULSION 28   BRETAUDA
    9    EMANCIPE 19   LACTODUC 29   ONCOGENE
    10  INDIGETE 20   VENDOMES 30   GREUBONS

  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Octobre 2008 à 21:20
    Camélia
    Camélia +E : Lamiacée, +C Accalmie/Clamecai B = Cambiale N = Calamine R = Maclerai/Clamerai/Calmerai T = calamité et sans doute d'autres...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :