• LE TIRAGE DE LA SEMAINE

    Le tirage de la semaine ne donne aucun scrabble sec de 7 lettres, en revanche il permet de former 9 scrabbles de 8 lettres en utilisant 6 lettres d'apppui distinctes.

    ADEILNO : On peut penser aux finales en -AL,E ou aux conjugaisons en -AI. Nous sommes face à un tirage équilibré et avenant qui pourtant ne permet aucun mot de 7 lettres.

    + C : Que faire avec décalions - s ? Il faut avoir un peu de vocabulaire pour trouver l'unique solution : CLADONIE (n.f. : lichen). Un coup pas évident pour commencer...

    + D : Il ne faut surtout pas dédaigner ce D car il permet lui aussi le scrabble en jouant le passé simple DODELINA. dodeliner ou dodiner, intransitifs dans le langage courant, sont toutefois des verbes transitifs dans l'ODS, dans le sens de "balancer doucement". Attention aux mots dérivés : si on dit dodinage, on doit dire en revanche dodelinement (n.m.). Enfin, dodine (n.f.) désigne aussi une sauce au blanc.

    + M : Un vieux classique du scrabbleur, avec ces deux anagrammes bien connues : LIMONADE et MONDIALE. A noter que ces deux mots ont une autre anagramme lorsqu'ils sont au pluriel : SALMONIDÉ.

    + R : On a ici encore une paire classique, avec deux autres scrabbles possibles : LAIDERON et ORDINALE. Le premier est un terme un rien misogyne qui désigne une jeune femme laide, même quand il est au masculin... car ce mot peut aussi se décliner au féminin en laideronne. Le second est le féminin de l'adjectif ordinal qui qualifie... un adjectif numéral (tel que premier, deuxième, etc.). Il est suivi dans l'ODS de deux homophones, ordinand (celui qui doit recevoir la prêtrise) et ordinant (évêque qui confère l'ordination). Ces deux mots sont, eux, exclusivement masculins.

    + S : Il faut finir sur ce S posé sur la grille en formant la finale -IONS pour trouver DEALIONS (de dealer v.t. revendre de la drogue). Notez, dans la même famille, deal(s) n.m., et dealeur,euse ou dealer n.m. (le revendeur de drogue).

    + T : Deux solutions encore sur cette lettre, en construisant deux terminaisons classiques : la désinence verbale -AIENT donne DOLAIENT (de doler v.t. : amincir du bois ou une peau). Le nom dérivé dolage est également répertorié dans l'ODS; d'autre part, la finale -TION nous donne DÉLATION... le fait du délateur (ou de la délatrice). Ce sera le mot de la fin.


    Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine, avec sept nouvelles lettres !

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :