• LES MOTS DU GOLF

     

     

    Nous allons aujourd'hui faire un rapide tour d'horizon du vocabulaire golfique... car ce sport qu'est le golf a le sien, bien spécifique. Quelques uns des mots ci-dessus ont une autre définition que celle que l'on trouve dans l'ODS, ou sont connus du grand public sous un tout autre sens... cependant ils sont tous jouables, non seulement au golf, mais aussi au scrabble !

    Tout d'abord, les terrains de golf (ou links) dignes de ce nom se composent de plusieurs parties bien distinctes : outre le green (espace gazonné autour des trous), il faut en effet distinguer le fairway (partie entretenue du terrain) et le rough (qui est au contraire la partie non entretenue). Par ailleurs, le practice est un espace (couvert ou non) qui permet aux golfeurs de s'entraîner avant la partie.

    Pour commencer, accompagné de son caddie ou caddy (son porteur de sacs), le joueur arrive sur le links. Muni d'un grip (lanière de cuir lui permettant d'avoir le club bien en mains) il pose la balle sur le tee et la frappe en exécutant un drive (coup long) à l'aide d'un club nommé driver. Quand il va être sur le green, donc proche du trou, notre golfeur va putter (v.t.), autrement dit jouer un putt (ou putting) pour essayer d'amener la balle dans le trou. Ce coup est réalisé à l'aide d'un club nommé putter (n.m.), à la différence des coups d'approche précédents, plus longs, pour lesquels c'est un autre club - nommé wedge - qui est souvent utilisé.

    Le nombre "normal" de coups nécessaires pour pousser la balle dans le trou s'appelle le par. Le but affiché du golfeur est de faire mieux que le par. Ce qui peut être réalisé en réussissant un birdie (un coup de moins que le par), un eagle (deux coups de moins), voire un albatros (trois coups) ou même un condor (4 coups sous le par !). Loin de ces noms d'oiseaux, le bogey est à l'inverse un mauvais coup (un de plus que le par); on parle ensuite de "double bogey" pour deux coups au-dessus du par, etc... dans certains tournois, l'essentiel est de réussir le cut (score permettant de se qualifier).

    Parmi les coups caractéristiques, citons le spin (effet produit par la frappe sur la rotation de la balle) ou le slice (effet donné à une balle frappée latéralement). A l'aide d'un bon effet, on peut aussi réussir un pitch (la balle reste alors à l'endroit où elle est tombée). Mais tout comme un jazzman, un bon joueur de golf se reconnaît d'abord à son swing (mouvement qu'il effectue pour frapper la balle).


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :