• MONTPELLIER 2010, RIDEAU !

    La messe est dite... les Championnats du Monde de Scrabble francophone ont rendu leur verdict. Hormis les inévitables petits couacs inhérents à toute manifestation d'une telle ampleur (plus de 1200 joueurs de 27 pays différents), l'organisation réalisée de main de maître sous la houlette de Hervé Bohbot fut en tous points impeccable et les participants visiblement heureux d'être là; il est vrai que par sa situation au coeur de ville, le Corum se prêtait tout à fait à la tenue de cette épreuve, et que le climat de notre cité méditerranéenne est particulièrement agréable. Une belle semaine estivale que les scrabbleurs venus souvent de loin pour l'occasion ne sont donc pas prêts d'oublier !

    Sur le plan sportif, et concernant l'épreuve reine (l'élite) une nouvelle couronne mondiale est venue se poser sur la tête d'Antonin Michel, qui remporte l'épreuve à 9 points du top, au terme de sept manches très disputées. Jusqu'au bout, il aura dû en effet repousser les assauts de Didier Roques (un revenant, et quel retour !) qui termine brillant deuxième à seulement 7 points du vainqueur, et d'Etienne Budry, troisième au final, qui fut un moment en tête de l'épreuve, complétant un podium 100 % français. Le tenant du titre, le suisse Hugo Delafontaine, victime d'une "bulle" dans la dernière ligne droite, doit se contenter de la onzième place (le champion helvète s'est heureusement imposé brillamment dans le blitz). En ce qui me concerne, après une première partie assez catastrophique au cours de laquelle j'aurai finalement perdu la moitié de mes points, essentiellement sur quelques coups techniques impliquant des lettres chères (112 ème à - 44 à la fin de la partie, dont 33 points perdus au bout de 8 coups seulement !), j'ai réussi à redresser la situation avec une bonne régularité (j'ai perdu entre 2 et 14 points dans les six dernières manches) pour terminer à - 89 au terme des sept parties et prendre une 14 ème place plutôt satisfaisante, même si bien sûr je peux nourrir quelques regrets sur certains coups. Une autre petite satisfaction : je ne perds aucun point sur les scrabbles, ce qui valide mon entraînement intensif sur les tirages. Justement parmi les scrabbles marquants du tournoi, signalons en vrac : INVITEUR, (F)ILIBEGS, FLAGORNA, VÉLARIUM, BÉATIFIE, FILO(C)HAT, SYNÉRÈSE, GENTILÉ, (É)RADIQU(E), CLUSTER, et enfin TROUPIER (isotop : ÉPOUTIR), qu'il fallait surtout éviter de mettre ensuite au féminin pour essayer de gagner quelques points...

    Cette bonne perf m'a fait oublier les déconvenues en paires où associé à Guy de Bruyne, nous n'avions pu nous qualifier dans le top 20, et en blitz, où arrivé avec quelque retard à l'entame de la 3ème partie (premier coup à 78 points !), j'avais préféré abréger ce qui aurait ressemblé à une galère et ainsi me concentrer sur la suite des épreuves... Rendez-vous est pris pour l'an prochain à Montreux sur les bords du lac Léman, à l'endroit même où j'avais disputé en 1981 mes premiers championnats du monde...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :