• .

    Vous trouverez ici des articles relatifs à toutes sortes de constructions présentes et passées, rondes ou carrées, qu'il s'agisse de maisons d'habitation, de châteaux, d'églises, de temples, ou même de simples abris. Les salles, motifs architecturaux, techniques de construction etc. seront également présents.


    votre commentaire
  •  

    L'ODS désigne la bretèche ou bretesse comme une "logette en saillie renforçant un bâtiment". Ce mot très ancien est issu du latin médiéval brittisca signifiant "britannique", car ce type de fortification aurait été importé de Grande-Bretagne. Il est attesté au tout début du Xème siècle au sens de "parapet, élément de fortification". Ce terme désignait une sorte de balcon fermé en encorbellement garni de créneaux ou de machicoulis, souvent placé au-dessus de l'accès d'un château fort, et très en vogue au Moyen-Age. Ce mot est sorti d'usage, mais subsiste dans des noms de lieux, tels Saint-Nom-la-Bretèche (commune des Yvelines).

    Au scrabble, BRETÈCHE et BRETESSE n'ont pas d'anagramme. BRETÈCHE peut être décomposé par exemple en BRECHET + E et BRETESSE en TESSÈRE + B. Notons par ailleurs l'adjectif BRETESSÉ,E est un terme d'héraldique, désignant une pièce crénelée des deux côtés.


    votre commentaire
  •  

    Selon l'ODS, la cella est la salle centrale du temple, dans l'antiquité. Ce terme dérivé du latin celare (cacher) s'emploie uniquement en ce qui concerne les édifices romains, l'équivalent grec étant le naos. La cella, généralement rectangulaire mais parfois ronde, était pour ainsi dire la chambre d'une divinité, ou plus exactement la salle abritant la statue de la divinité à laquelle le temple était consacré. Mis à part lors de certaines cérémonies, la cella était invisible du public (d'où son nom), seuls les prêtres y avaient libre accès.

    Au scrabble : CELLA a pour pluriel CELLAS ou CELLAE anagramme CALLE (de caller vt, mot québécois signifiant diriger une danse folklorique en appelant les figures). En outre CELLA peut être rallongé par un S initial ou par le préfixe EX-, et compte pas moins de 5 benjamins : BRUCELLA, CANCELLA, DESCELLA, PARCELLA et ROCCELLA. Les amateurs de grand spectacle (et de bon vin) pourront aussi penser à VALPOLICELLA.


    1 commentaire
  •  

    Une chotte désigne, en Suisse romande, un abri, comme celui sous lequel on se réfugie lorsque tombe la pluie. On emploie à ce titre l'expression "aller à la chotte". Dans la région montagneuse du Valais, ce mot prend plus spécialement le sens de "abri d'alpage". A l'origine le mot chotte désignait, en patois, un arbre isolé. Le mot nous vient du patois romand chotta, sotta, "abri", anciennement "sioute", du franco-provençal cheutâ, "abri", lui même dérivé du latin substa, "dessous". Il ne doit pas être confondu avec chott, qui lui est un lac salé en Afrique du Nord.

    Pour le scrabbleur, voici un mot qui, lorsqu'il est au pluriel, constitue un sept lettres unique (sans anagramme). CHOTTES scrabble évidemment sur un I (CHIOTTES) mais aussi sur un R pour former TROCHETS (un trochet étant un groupe de fleurs ou de fruits). Ce sont les deux seuls rajouts possibles sur ce mot. CHOTTE est une rallonge sur CHOTT (lac salé, en Afrique du nord). Enfin, il faut penser aux rallonges BACHOTTE (tonneau à poissons) et CHOCHOTTE.

     


    votre commentaire
  •  

    Un ciborium est un petit édifice ou un objet mobilier (dais) en forme de baldaquin, de toiture voûtée, qui est soutenu par des colonnes. On le trouve dans les basiliques, au-dessus de l'autel, de la cuve baptismale, de l'armoire où est déposé le ciboire ou parfois d'une sépulture. Généralement le ciborium est fait de pierre, de marbre ou de bois, plus rarement de métal. On trouve également le ciborium dans un usage profane : il sert alors à abriter le trône du souverain.

    Tout comme ciboire, le mot ciborium, emprunté au latin, est dérivé du grec kibôrion, qui désigne la fleur ou le fruit du nénuphar égyptien.

    Pour le scrabbleur : CIBORIUM ne possède pas d'anagramme et n'est pas décomposable en 7 + 1 : il ne contient qu'un mot de 6 lettres, CORIUM (magma se formant lors d'un accident nucléaire). En outre il n'offre non plus aucun rajout en 8 + 1 (outre son pluriel) ni en 8 + 2.


    votre commentaire
  •  

    Un cromlech est un monument mégalithique, composé de menhirs généralement disposés en ellipse ou en cercle. On pense que les cromlechs constituaient à l'origine des sites funéraires, avant de devenir des enceintes sacrées; toutefois il en existe de toutes formes dans tous les continents et dès lors il paraît difficile de leur attribuer une fonction unique. En Europe, on en rencontre dans les îles Britanniques (un des plus connus est celui de Stonehenge, en Angleterre), en Bretagne mais aussi dans le sud de la France, comme non loin de chez moi, à Blandas dans le Gard.

    Cromlech est un mot anglais mais venant du gallois et du breton, et signifiant "pierre courbe", de crom "rond" et llech "pierre".

    Pour les scrabbleurs : un mot de 8 lettres à ne pas rater, que l'on peut décomposer en CLOCHER + M.


    votre commentaire
  •  

    Un écoinçon est la surface d'un mur comprise entre la courbe d'un arc et son encadrement orthogonal, ou entre les montées de deux arcades tangentes. Il désigne plus particulièrement, en architecture ou en menuiserie, un ouvrage formant l'encoignure (angle) de l'embrasure d'une baie et garnissant un angle rentrant (la photo ci-dessus montre les écoinçons de la galerie ouest du cloître du Mont Saint-Michel). Ce mot peut désigner aussi un meuble de plan triangulaire destiné à garnir l'angle d'une pièce.

    Le mot est dérivé de coin. Il ne doit pas être confondu avec l'écoin, qui est une planche de soutien utilisée dans les mines.

    Pour le scrabbleur, ce mot de 8 lettres peut être décomposé en COCONNE + I. Et outre son pluriel, il ne permet qu'un seul rajout en 8 + 1 : COCONNIEZ...


    votre commentaire
  •  

    Un gopura est, en Inde du Sud, une tour pyramidale, pouvant mesurer plusieurs dizaines de mètres de hauteur, par laquelle on pénètre dans les enceintes d'un temple. Le gopura est situé au milieu d'un côté et orienté vers un point cardinal. Initialement de taille modeste, cette construction prit ensuite de plus en plus d'importance par rapport à la construction principale du temple. Elle se multiplia même parfois dans un même temple, avec des gopuras donnant chacun accès à une enceinte.

    Au scrabble : GOPURA, décomposable en GAROU + P, a pour anagramme GROUPA. Au pluriel, ce mot scrabble en appui sur une seule lettre, le I, pour deux solutions : GROUPAIS et PRAGUOIS.

     


    votre commentaire
  •  

    Un gurdwara est un lieu de culte et de recueillement de la religion sikhe, ou sikhisme. Le gurdwara contient obligatoirement une copie des livres sacrés (Adi Granth, ou Guru Granth Sahib). On y célèbre les cérémonies religieuses, et il peut aussi se transformer en centre de pélerinage. Les cérémonies et l'entretien du gurdwara sont assurés par un prêtre, le granthi (qui peut être une femme, même si cela est rare). Il existe 5 gurdwaras en France, dont le plus important se trouve à Bobigny.

    Gurdwara est formé de deux mots : gur ou guru, "le guide spirituel" et dwara, qui est la porte ou le seuil d’une maison.

    Pour le scrabbleur : GURDWARA n'a pas d'anagramme et n'est pas décomposable... il ne contient que deux mots de six lettres, DRAGUA et GRADUA.


    votre commentaire
  •  

    Une koubba (ou kouba) est un petit monument funéraire ou mausolée surmonté d'un dôme. Cet édifice est construit sur la tombe d'un marabout, saint homme vénéré par la population locale. On en trouve surtout au Maghreb (en Turquie, on les désigne sous le nom de türbe ou turbeh).

    Le mot vient de l'arabe qubba, "dôme", "coupole".

    AU scrabble : KOUBBA a pour anagramme BABOUK (araignée tropicale). En moins de 10 lettres, il ne permet d'autre rajout que BABOUCHKA. KOUBA n'a pas d'anagramme non plus (on peut penser à Bakou, capitale de l'Azerbaïdjan). Notons enfin que KOUBA + H = BOUKHA (eau-de-vie de figue).


    votre commentaire
  •  

    Un kursaal est une salle pour curistes comme on en trouve dans les stations thermales, où il a été construit selon une architecture propre à celle de la fin du XIXe siècle. Il s'agit plus spécifiquement d'une salle de divertissement dans laquelle les curistes, après leurs soins, pouvaient librement jouer aux cartes, lire leur journal ou papoter. On trouve maintenant des kursaals de type moderne dans certaines stations balnéaires.

    Le mot signifie littéralement, en allemand, "salle de cure".

    Le mot KURSAAL, qui peut être décomposé en KRAALS + U ou LASURA + K, ne possède pas d'anagramme. Outre sur un S pour le mettre au pluriel, il ne scrabble que sur... un K, pour jouer KARAKULS. Il permet un seul double appui, sur un N et un P : LUNAPARKS.


    votre commentaire
  •  

    Les muqarnas (nom masculin pluriel que l'on prononce moukarna) sont des éléments de l'architecture islamique. Ils ont le plus souvent la forme de niches, de nids d'abeille dont le dessin est obtenu par un ensemble de polygones réguliers pivotant autour de leur centre. A l'origine destinés à soutenir la voûte d'un édifice, les muqarnas se sont ensuite multipliés au point de devenir envahissants, se transformant alors en éléments purement décoratifs; on en trouve partout, y compris sur les corniches, les balcons et parfois même ils sont tout simplement plaqués sur des façades...

    MUQARNAS est un de ces rares mots, le plus souvent d'origine arabe, dans lequel le Q n'est pas suivi d'un U... Il peut se décomposer en MANQUAS + R et n'a pas d'anagramme. Il offre 4 rajouts en 8+1, dont MARASQUIN (liqueur) et MARQUESAN (des îles Marquises).


    1 commentaire
  •  

    Un noulet est une pièce de charpente placée à l'intersection de deux combles, constituant les arêtiers de deux noues (la noue étant l'arête rentrante inclinée formée par l'intersection latérale de deux pans de couverture). Le mot noulet désigne aussi la pénétration de deux combles de hauteur différente.

    Le mot est construit à partir de noue, qui vient du latin populaire navica, dérivé de navis "nef", "navire".

    Pour le scrabbleur, NOULET possède deux anagrammes au singulier : LOUENT et NOTULE; et deux au pluriel : NOTULES et SOÛLENT.  

     


    votre commentaire
  •  

    Un raccard est, en Suisse, un édifice en bois qui sert de grange à blé. Il repose sur des piliers surmontés d'une dalle afin que les souris ne puissent y pénétrer. Le propriétaire y stocke la paille et tout le matériel qui lui est nécessaire pour travailler le blé. L'aire centrale du raccard est entourée de planches et on y bat le grain avec un fléau, tandis que la paille est entassée dans les parties latérales. Cette construction est très courante dans le Valais.

    Le mot est d'origine inconnue.

    Pour le scrabbleur, RACCARD est un mot sans anagramme, uniquement décomposable sous la forme CRACRA + D. Outre sur un S pour le mettre au pluriel, il permet deux rajouts, sur un E (CACARDER) et sur un O (RACCORDA).


    votre commentaire
  •  

    Un télamon est une statue qui supporte une corniche ou un entablement, parfois un balcon ou un escalier. En ce sens, le mot est synonyme de atlante, qui signifie la même chose (par comparaison avec Atlas, qui soutient le monde sur ses épaules). Le mot "télamon" vient quant à lui du grec talân, "supporter". Télamon et atlante désignent tous deux une statue masculine, leur pendant féminin étant la cariatide... A noter que dans la mythologie grecque, un personnage nommé Télamon fut le roi de l'île de Salamine ainsi que le père d'Ajax.

    Pour les scrabbleurs : TÉLAMON est l'anagramme de LAMENTO (air musical triste). Ce mot permet 9 rajouts en 7+1 dont MÉTHANOL et MONTABLE. ATLANTE a deux anagrammes, ÉTALANT et TANTALE (oiseau ou métal) et donne 23 solutions en 7+1, presque toutes des formes verbales.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique