• .

    Les végétaux du monde entier, de la petite plante d'intérieur aux plus grands arbres, sans oublier les champignons.


    votre commentaire
  •  

    L'abutilon est un arbuste de la famille des malvacées, dont les feuilles rappellent celles de l'érable. Ses fleurs de couleurs variées, parfois bicolores (jaunes, rouges, roses, blanches...) s'épanouissent en forme de clochettes arrondies. Cet arbuste, qui se développe dans les régions humides d'Asie, d'Afrique et d'Amérique, compte plus d'une centaine d'espèces. Il peut mesurer de 3 à 4 mètres de hauteur.

    Le mot vient de l'arabe abū tilūn, aboutiloun, terme créé par le philosophe arabe Avicenne.

    Pour le scrabbleur : le nom de cet arbuste, qui peut se décomposer par exemple sous la forme NOBLIAU + T, compte deux anagrammes : ABLUTION et OUBLIANT. Hormis son pluriel, ce mot permet 8 rajouts en 8+1 qui sont tous des formes verbales (dont la moitié de participes présents).


    1 commentaire
  •  

    L'ageratum ou agérate est une plante composée à fleurs généralement bleues, très employée dans les jardins notamment comme bordures. Originaire du Mexique et de l'Amérique du Sud, cette plante herbacée peut mesurer selon les espèces de 15 cm à 1 mètre de hauteur. L'ageratum aime le soleil mais craint la sécheresse comme l'excès d'humidité.

    Le mot, latin, vient cependant du grec agêraton, "impérissable" (a privatif + geras "vieillesse"), en raison de la floraison particulièrement abondante et durable de cette plante.

    Pour le scrabbleur, AGERATUM est l'anagramme de MAUGRÉAT, AGÉRATE celle de ÉTAGERA. En 8+1, AGERATUM permet 6 rajouts dont trois sur un N : ARGUMENTA, MAUGRÉANT, RAUGMENTA.


    votre commentaire
  •  

    L'agrostis (nom féminin) ou agrostide est une plante herbacée de la famille des graminées, annuelle ou vivace, qui est abondante dans nos prairies. Il en existe une quinzaine de variétés en France dont certaines sont cultivées comme plantes fourragères, tandis que d'autres sont utilisées pour la confection des pelouses.

    Le mot vient du grec agrôstis, "chiendent", formé à partir de agros, "champ". Il ne doit pas être confondu avec agrotis, qui désigne un papillon du type noctuelle.

    Les scrabbleurs doivent savoir que AGROSTIS (comme AGROTIS), n'a pas d'anagramme. En 8+1, AGROSTIS ne permet des rajouts que sur un E ; ils sont au nombre de trois : GOSSERAIT, ORGIASTES et ROTISSAGE. AGROSTIDE a pour anagramme DOIGTERAS.


    votre commentaire
  •  

    Un ailante est un arbre originaire des régions tropicales, plus précisément de l'Extrême Orient. Ce arbre, également appelé faux vernis du Japon, au tronc droit et aux grandes feuilles caduques, peut mesurer jusqu'à 25-30 mètres de hauteur. En juin il se pare de ses petites fleurs d'un jaune verdâtre, malodorantes s'agissant des mâles. L'ailante, qui appartient à la famille des simarubacées, a été prisé pour garnir les parcs et les avenues. Cependant, il se propage rapidement par drageonnement et devient vite envahissant. Il sert aussi à la nourriture d'un bombyx dont l'élevage a été abandonné en raison de la mauvaise qualité de la soie qu'il produisait. L'ailante a cependant quelques vertus homéopathiques (contre la dysenterie, le ténia) et sa teinture est utilisée contre les ganglions notamment.

    Le mot, dérivé du latin des botanistes ailantus, nous vient du malais : ai "arbre" et lan'to "ciel", littéralement "arbre qui monte au ciel" eu égard à sa taille.

    Pour le scrabbleur, AILANTE est un mot qui possédait, jusqu'en 2019, deux anagrammes : ALIÉNÂT et ANALITÉ. L'ODS 8 lui en apporte une troisième avec ALTAÏEN. En outre, il permet (à ce jour) la bagatelle de 50 scrabbles de huit lettres sur 15 lettres d'appui différentes.

     


    votre commentaire
  •  

    Un alaterne est un arbrisseau commun de la garrigue méditerranéenne, de la famille des rhamnacées. Il présente un feuillage persistant toujours vert, donne de petites fleurs jaunes en hiver et produit des baies rouges purgatives au début du printemps. Ces fruits, qui font le régal des oiseaux, deviennent ensuite noirs à maturité. Ils sont aussi utilisés en teinturerie... L'alaterne peut mesurer 4 mètres de haut. On parle également de "nerprun alaterne".

    Le mot nous vient du latin alaternus. 

    Pour le scrabbleur : ALATERNE a pour anagramme ARANTÈLE (toile d'araignée). En 8+1, ce mot compte 14 rajouts dont les plus intéressants sont +C = ENTRELAÇA, +G = GÉNÉRALAT, +P = PARENTALE/PRÉNATALE, +T = ALTÉRANTE.

     


    votre commentaire
  •  

    ALFALFA

     

    L'alfalfa est une luzerne cultivée très riche en protéines et en calcium. Cette plante légumineuse de la famille des fabacées, dont l'appellation scientifique est Medigaco sativa, est aussi connue sous le nom de "grand trèfle" ou encore "foin de Bourgogne". Originaire de l'ouest de l'Asie, elle est très résistante à la sécheresse. On lui attribue des vertus antistress et antianémiques. Ses graines germées à la saveur douce peuvent être consommées aussi bien avec des salades que sur des tartines.

    Le nom de cette plante vient de l'arabe al-fac-facah ce qui signifie "père de toutes les nourritures". Les Arabes l'utilisaient pour nourrir leurs chevaux, afin de les rendre plus forts.

    Pour le scrabbleur, voici un mot de sept lettres fort atypique, que l'on peut décomposer en FLAFLA + A et qui se rapproche de FALAFEL. Hormis son pluriel, Il ne permet aucun rajout en 7+1, ni en 7+2.

     


    votre commentaire
  • ALPINIA

     

    L'alpinia (n.m.) est un genre de plantes herbacées (de la famille des zingibéracées), originaire de l'Asie tropicale et comprenant environ 400 espèces. Mesurant entre 1 et 3 mètres de haut, ces plantes présentent une grosse touffe de tiges dressées. La fleur est constituée de nombreuses bractées, situées autour d'un axe, qui sont d'aspect charnu et de couleurs brillantes, souvent du rose au rouge vif. Ses feuilles sont ovales, de couleur vert foncé. Les alpinias, qui peuvent être cultivés comme plantes d'intérieur, apprécient la chaleur et l'humidité. L'alpinia purpurata (photo ci-dessus) est connu sous le nom de "gingembre rouge".

    Le mot vient du nom du botaniste italien Prospero Alpini (1553-1617), auquel son collègue écossais William Roxburgh a voulu rendre hommage.

    Pour le scrabbleur, ce mot de 7 lettres possède 2 anagrammes qui sont des formes conjuguées : INALPAI et LAPINAI. Il permet en outre de scrabbler en 7+1 sur 5 lettres distinctes, pour former au total 9 mots de huit lettres.


    votre commentaire
  •  

    L'ammi (n.m.) est une plante de la famille des apiacées. Elle se caractérise par ses grandes ombelles (inflorescences qui ont la forme de rayons de parasol). Cette plante, qui peut mesurer 80 cm, est notamment très commune dans le Midi et l'ouest de la France où on la rencontre dans des terrains vagues comme cultivés. Considérée comme une "mauvaise herbe", elle peut toutefois s'avérer efficace dans le traitement de certaines affections cutanées (vitiligo, psoriasis).

    Le mot vient du grec ammi, de même sens.

    Pour le scrabbleur : un petit mot de quatre lettres qui possède pas moins de trois anagrammes, avec IMAM, MIAM (inv) et MIMA.


    votre commentaire
  •  

    L'astilbe (n.f.) est une plante vivace ornementale de la famille des saxifragacées. Appréciée pour ses qualités décoratives, elle se caractérise par ses feuilles caduques découpées profondément ainsi que pour ses inflorescences très légères, en panicules souvent de couleur blanc-rose, allant parfois jusqu'au violet. Sa floraison a lieu en juillet et ne dure que quelques semaines. C'est une plante assez robuste, qui se plaît aussi bien à l'ombre qu'au soleil sur un sol humide.

    Le nom vient du grec stilbos "brillant", précédé du a- privatif.

    Voici un fort joli mot de sept lettres pour le scrabbleur, qui possède plusieurs anagrammes fort intéressantes telles que BALISTE (poisson, ou... machine de guerre), STABILE (construction sculpturale), les pluriels ALBITES (feldspath) et TALIBÉS (élève d'une école coranique), ou encore BESTIAL. Au total, ASTILBE compte 9 anagrammes quand il est au singulier, 4 lorsqu'il est au pluriel. En outre, il permet de scrabbler (en 7+1) sur 14 lettres différentes pour former 29 mots de huit lettres.


    votre commentaire
  •  

    L'azolla est une petite fougère aquatique flottante. D'origine sud-américaine, on en trouve maintenant un peu partout, elle a même été naturalisée par exemple dans les mares et les eaux stagnantes de l'ouest de la France. Elle se propage de façon très rapide et peut devenir envahissante au point d'empêcher la lumière du soleil de s'infiltrer dans l'eau. Une cyanobactérie lui permet de bien fixer l'azote, c'est pourquoi elle est utilisée comme engrais dans les rizières. 

    Pour le scrabbleur : Une bonne raison de connaître ce mot est qu'il peut vous éviter une catastrophe. Imaginez le tirage AALLOSZ au premier coup d'une partie : ceux qui ne connaissent pas cette fougère devront se contenter de 12 points et en perdront... 90 !

     

     


    votre commentaire
  •  

    Le bidens est une plante vivace à fleurs jaunes de la famille des astéracées. Ses feuilles, persistantes, sont vertes et finement découpées. Ses fruits sont souvent hérissés de deux touffes ressemblant à deux dents, d'où le nom de cette plante. Très présent dans les zones chaudes et tempérées, le bidens se propage par zoochorie, en s'attachant au pelage ou au plumage des animaux : c'est ainsi qu'on le retrouve sur de nombreuses îles océaniques. Le bidens aime le soleil et s'adapte à toutes sortes de sol ; il peut être planté en pleine terre ou en jardinière et reste fleuri de mai à octobre, parfois au-delà.

    Ce mot ne doit pas être confondu avec son "cousin" bident, qui a la même étymologie mais qui désigne une houe ou une fourche à deux dents.

    Pour le scrabbleur : un mot de 6 lettres sans anagramme, facile à mémoriser : BIDES + N.


    votre commentaire
  •  

    La bignone, ou le bignonia sous sa forme latinisée, désigne un arbrisseau d'ornement. La bignone est ligneuse et grimpante, croissant en plein air et adorant le soleil. Elle donne des fleurs en bouquets d'un rouge fauve dont la forme fait penser à une trompette, d'où son surnom de "trompette de Virginie". Cette plante robuste, à croissance rapide, pouvant mesurer 5 à 10 mètres, est fréquemment utilisée pour garnir les murs d'un jardin ou les montants d'une serre.

    Bignonia est plus ancien (1694) que son adaptation française bignone, attestée seulement en 1751. Ce mot vient du nom de Jean-Paul Bignon (1662-1743), prédicateur de Louis XIV et membre de l'Académie Française. C'est en son honneur que Joseph Pitton de Tournefort, son protégé, nomma ainsi cette plante.

    BIGNONE et BIGNONIA n'ont pas d'anagramme au singulier. Au pluriel, BIGNONIAS en possède une : BAIGNIONS. Outre son pluriel, BIGNONE ne permet qu'un seul rajout en 7+1 : GABIONNE.


    votre commentaire
  •  

    Le borassus (ou borasse) est un palmier de grande taille (pouvant atteindre 30 m de haut) de la famille des arécacées, que l'on trouve en Asie et en Afrique tropicale. On en tire le sirupeux "vin de palme" ainsi qu'un sucre extrait de sa sève. Ses bourgeons sont également comestibles (coeurs de palmier). Une des espèces, borassus flabellifer, s'appelle aussi rônier (ou rondier). Son bois, dur et résistant, est utilisé pour confectionner divers objets ou instruments.

    Le mot nous vient du grec borassos, "datte".

    Si BORASSUS n'a pas d'anagramme, BORASSE en compte trois : BOSSERA, ROBASSE et SORABES (sorabe : d'un peuple slave) et permet de surcroît 30 rajouts en 7+1 sur 14 lettres distinctes.


    1 commentaire
  •  

    La buglosse est une plante herbacée à fleurs bleues, voisine de la bourrache (l'une de ses variétés, la buglosse officinale, est d'ailleurs également connue sous le nom de "fausse bourrache"). Originaire du sud de l'Europe, elle appartient à la famille des borraginacées, comme le myosotis. Cette plante, couverte de poils et aux feuilles rugueuses, croît au bord des routes, dans les rochers ou dans les prairies ensoleillées. La buglosse possède des propriétés médicinales (contre la toux, dépurative, laxative). Sa racine donne un colorant rouge que l'on utilisait pour teindre les tissus ou comme cosmétique.

    Le mot vient du grec bouglôssa "langue de boeuf".

    Pour le scrabbleur : ce mot de 8 lettres, que l'on peut décomposer en BLOGUES + S, ne possède pas d'anagramme. Hormis son pluriel, il ne permet qu'un seul rajout en 8 + 1, avec l'imparfait du subjonctif BLOGUASSE.


    2 commentaires
  •  

    La capselle est une plante crucifère dont il existe une dizaine d'espèces, la plus connue étant la bourse-à-pasteur. Le berger utilisait en effet cette plante pour soigner son troupeau. Mais pourquoi "bourse-à-pasteur" ?   Elle est nommée ainsi car ses fruits ressemblent à la bourse (le porte-monnaie, ou le petit sac de nourriture) d'un pasteur, d'un berger : le fruit est plat comme la bourse d'un berger est généralement vide (merci à Guy Delore pour nous avoir apporté cette précision). Notons que notre plante peut être aussi appelée bourse de Judas ou bourse de capucin. Le capucin est ici le moine, pauvre, dont la bourse est vide aussi... plante commune de nos champs et des talus, la capselle appartient à la famille des brassicacées (comme le chou, la moutarde, le colza...). D'une hauteur de 10 à 20 cm, ses feuilles forment des rosettes à leur base, près du sol, et sa tige porte de petites fleurs blanches (sa floraison a lieu d'avril à septembre). Même si elle est qualifiée par certains de "mauvaise herbe", elle possède quelques vertus médicinales, par exemple pour arrêter de petites hémorragies.

    Le mot vient du latin capsella "petite boîte".

    Pour les scrabbleurs : CAPSELLE, que l'on peut décomposer en SCALPEL + E, possède une anagramme : CAPELLES (du verbe capeler : en marine, "fixer"). Outre son pluriel, il ne permet que trois rajouts en 8 + 1 : CHAPELLES, CARPELLES et PARCELLES.


    votre commentaire
  •  

    La célosie est une plante tropicale voisine des amarantes dont certaines espèces sont cultivées pour être utilisées comme plantes d'ornement ; il existe ainsi trois variétés de célosies ornementales, la plus répandue étant la célosie plumeuse qui produit un beau panache avec ses épis aux multiples couleurs. D'autres espèces (telles que la célosie sauvage) sont considérées en revanche comme de mauvaise herbes. D'une taille pouvant varier de 20 à 60 cm, la célosie apprécie la chaleur et le soleil. En Afrique elle est une plante alimentaire, que l'on consomme en soupe ou en ragoût.

    Le mot latin celosia est dérivé du grec keleos "brûlant" en référence à la floraison en forme de flamme et de la couleur de certaines espèces.

    Pour le scrabbleur : ce mot, entré en 2012 dans l'ODS 6, a apporté une anagramme à ISOCÈLE, qui n'en avait pas jusqu'alors. Mais cette même édition de l'ouvrage de référence lui en a donné une autre avec COLISÉE (il ne s'agit pas d'un monument mais du verbe coliser (v.t.) ayant pour sens : conditionner un produit avant son expédition). En outre, ce mot permet au total 11 rajouts en 7+1 sur 5 lettres distinctes.


    votre commentaire
  •  

    Un cembro est un pin des régions montagneuses à la croissance lente : il lui faut 30 ans pour atteindre 1,30 m de hauteur, mais son espérance de vie de 600 ans lui permet d'atteindre voire de dépasser les 25 mètres (jusqu'à 40 mètres en Asie). Présent dans les Alpes entre 1400 m et 2500 m d'altitude, ce résineux se caractérise par un tronc droit et des aiguilles rigides vert foncé. Son cône contient des graines comestibles qui font le régal des rongeurs. Le pin cembro est également connu en Suisse sous le nom de arolle (ou arol ou arole). Son bois est utilisé en sculpture comme en ébénisterie.

    Le mot "cembro" (lat. pinus cembra), vient de cembra qui est le vieux nom italien désignant cet arbre. Pour sa part "arolle" vient du franco-provençal aròla diminutif de *arva, "pin, conifère", comparable au provençal alpin arvo "cône de pin".

    Pour le scrabbleur : ni CEMBRO ni AROLLE n'ont d'anagramme, que ce soit au singulier ou au pluriel. CEMBROS n'admet que deux rajouts en 7 + 1, sur un I (MICROBES) et un Y (CORYMBES). AROLLES permet en revanche 8 rajouts en 7 + 1. Ce mot est aussi intéressant pour les rallonges. PAROLE, sur AROLE, ne présente aucune difficulté. Mais AROLE peut aussi être transformé en SCAROLE ou ESCAROLE. Au pluriel, AROLLES peut être rallongé par un M initial pour former MAROLLES, autre graphie de MAROILLES. Une autre rallonge existe, mais elle nécessite 4 lettres... pour former BARCAROLLE, mot que l'on pourra également écrire avec un seul L à partir du 1er janvier 2020.


    votre commentaire
  •  

    La consoude est une plante vivace herbacée de la famille des borraginacées (comme le myosotis), à tiges robustes et velues et à fleurs blanches, roses ou violettes. On la trouve en particulier dans des endroits humides, comme des fossés, ou même tout près des habitations. Il en existe plusieurs variétés, la plus connue étant la grande consoude, réputée depuis l'antiquité comme plante médicinale. Certaines espèces ornementales ont également été créées.

    Le mot "consoude" vient du bas latin consolida, de consolidare, "raffermir" en raison de ses propriétés cicatrisantes et de ses capacités à accélérer la consolidation des fractures.

    Pour le scrabble il faut savoir que ce joli mot de huit lettres qui peut se décomposer en SECUNDO + O, n'avait pas d'anagramme jusqu'en 2019.  L'ODS 8 lui en apporte une avec le pluriel COENDOUS, mot désignant un porc-épic d'Amérique.


    1 commentaire
  •  

    Le coumarou est un arbre de la famille des papilionacées également appelé gaïac de Cayenne. On le trouve en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Son bois très dur est utilisé dans le bâtiment pour confectionner des parquets, des terrasses. Le nom scientifique de cet arbre est dipteryx odorata. Et pour cause... en effet sa grosse graine odorante n'est autre que la fève tonka (ou tonca), bien connue de tous les joueurs de scrabble. De cette fève est extraite la coumarine, qui sert notamment pour la fabrication de parfums mais aussi en pharmacie contre la formation de caillots sanguins.

    Le nom nous vient du tupi (langue amérindienne) kumbaru, qui désigne ce grand arbre. 

    Pour les scrabbleurs, un bon mot de huit lettres, d'autant plus intéressant qu'il risque fort de ne pas y avoir d'autre scrabble sur le coup ! Outre son pluriel, le plus court rajout possible est en 8+4 : ROUCOULÂMES.

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique